Coltrane's Sound

Quand John Coltrane arrive sur la scène du jazz, tout a été dit. Il va en faire une synthèse et la transcender. De ce feu d'artifice, va se dégager un esprit. Un esprit de liberté, de révolte, de puissance du son, de grandeur de la musique indispensable à l'avènement d'un monde meilleur dans lequel toutes les cultures se rencontrent.

Un esprit que les jazzmen s'appliquent à faire revivre afin de rendre un hommage sincère à ce saxophoniste humble et mystérieux. Les musiciens présents sur scène sont des chercheurs, maîtrisant au mieux le discours pour amener le public dans ce voyage à la fois technique et mystique, racines et nuages, éclairs et tonnerres...

GERARD MURPHY : saxophones
Après une formation classique à la clarinette et au saxophone dans son Irlande natale, Gerard Murphy poursuit sa passion pour le jazz en France, en passant par la classe de jazz au C.N.R. de Marseille. Depuis, il collabore avec divers ensembles couvrant une large palette de styles, le Grand 8 de Philippe Festou, le quintet du vibraphoniste Bernard Jean et le quartet du guitariste Claude Basso. Des expériences plus expérimentales avec le groupe Wankatao ou la fanfare Accoules Sax pour laquelle il compose et arrange. Il a joué sur des scènes prestigieuses en France et dans le monde (Pékin, Montréal, Singapour, Barcelone, Londres) et a réalisé de nombreux enregistrements.

BERNARD ABEILLE : contrebasse
Bernard Abeille est un jazzman au service de la nature. Diplômé du Conservatoire de Marseille, il débute sa carrière de contrebassiste de jazz en 1977 : il accompagne le poète-chanteur Philippe Forcioli et joue avec le légendaire quartet Camion Pizza. En 1984, il fonde le groupe de musique brésilienne Coco Verde avec la chanteuse Mariannick Saint-Céran. En 1989, il crée son spectacle "Baleine et Contrebasse" avec lequel il tourne pendant 8 ans. Très impliqué dans la défense de l'environnement et des espèces menacées, il a voyagé de par le monde (Japon, Malaisie, Maroc, Canada, Guinée, Cameroun, Réunion, Mayotte, Madagascar...) et développé de nombreux projets pédagogiques à destination du jeune public.

CLAUDIO CELADA : piano
Après des études du piano classique et jazz, Claudio Celada part s'installer au Mexique en 1985 où il travaille avec plusieurs formations de jazz à Mexico City. De retour en France, il s'installe à Paris pour trois ans et commence à enseigner l'improvisation dans le jazz. En 1993, il retourne dans le sud-est et collabore à de nombreux projets avec Sylvain Romano, Philippe Festou, Simon Tailleu, Christophe LeLoil et Christian Brazier. En 2005, il enregistre "Broken Heart" avec le Sylvia Versini Octet, puis "Kimpa Vita" en 2008 avec le Rémi Abram Quartet. Depuis 2013, il participe au trio Chopin Jazz Project. Sa prochaine aventure musicale est l'enregistrement d'un album avec son propre quintet.

AHMAD COMPAORÉ : batterie
D'origine égypto-burkinabé, Ahmad Compaoré confirme son talent singulier aux côtés de Fred Frith, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Barre Phillips, Camel Zekri ou la chorégraphe égyptienne Karima Mansour. Dans un souci permanent d'exploration et de découverte, il partage sa créativité entre danse, théâtre et cinéma. Deux fois lauréat Culturesfrance "Hors Les Murs", il a séjourné en Inde et au Japon dans le cadre de résidences de création. Hors de tout cloisonnement, il mène en parallèle les expériences les plus extrêmes dans la musique expérimentale et improvisée, le jazz et la fusion.