Biographie

Batteur, percussionniste, compositeur et improvisateur, Ahmad Compaoré est un musicien incontournable. Des pieds, des poings, des mains, il frappe, fouette et caresse le cuivre des cymbales, les peaux de sa batterie où puissance et liberté constituent l'essentiel de son jeu. Égyptien par sa mère, Burkinabé par son père, il s'est construit un parcours à l'image de sa propre histoire, bâtie sur la rencontre entre les cultures.

Au début des années 1990, il fait la rencontre de Fred Frith à Marseille pour la création de l'opéra-rock "Helter Skelter" et rentre en contact avec bon nombre de musiciens auxquels il s'associe depuis : Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, les regrettés Tom Cora et Michel Petrucciani, Ikue Mori, Barre Phillips et bien d'autres. Après 2 ans de formation au Centre Musical & Créatif de Nancy (M.A.I.) duquel il sort major de promotion en 1995, il participe aux résidences du percussionniste Makoto Yabuki et du balafoniste Mahama Konaté à Marseille. Dans un souci permanent d'exploration et de découverte, il intègre un groupe de groove sénégalais (1996) puis celui du chanteur et compositeur réunionnais Ti Fock (1998). Membre fondateur du légendaire trio Oriental Fusion (Hakim Hamadouche et Ed Hosdikian), il figure sur plus de 30 albums et a joué dans le monde entier : Allemagne, Espagne, Japon, Etats-Unis, Maroc, Egypte, Inde, Madagascar... Mais cette richesse de rencontres ne se limite pas à la seule création musicale : pendant les années 2000, il commence à travailler et à composer pour le théâtre, le cinéma et la danse, notamment avec la chorégraphe égyptienne Karima Mansour. Deux fois lauréat Culturesfrance "Hors les Murs", il séjourne en Inde en 2005 pour s'initier à l'art du tabla auprès du maître Sree Debasish Dass, puis au Japon en 2008 pour un projet de création avec divers artistes (musique assistée par ordinateur). Hors de tout cloisonnement, il mène en parallèle les expériences les plus extrêmes dans la musique expérimentale et improvisée, le jazz et la fusion.

Créateur du label Musique Rebelle, Ahmad Compaoré enseigne la batterie et les percussions contemporaines à la Friche la Belle de Mai, son lieu de résidence à Marseille. Tout en multipliant concerts et ateliers, il poursuit son voyage sur la route des rythmes, ceux d'un musicien sans frontières. Investi dans de nombreux projets, il est actuellement batteur au sein du quartet de Lucky Peterson.