Desperate Monkeys

Le guitariste Jean-Marc Montera et le batteur Ahmad Compaoré se connaissent depuis 25 ans. Leur collaboration remonte à 1990 lorsqu'ils sont amenés à travailler ensemble à la création de l'opéra-rock "Helter-Skelter" de Fred Frith, alors en résidence à Marseille pendant 8 mois : une rencontre improbable autour d'un projet insensé ! Depuis, leur parcours est jalonné de concerts, créations et collaborations diverses.

En 2000, Ahmad est sollicité par Jean-Marc et la danseuse Michèle Ricozzi (collectif Skalen) pour réaliser la conception musicale de la performance "WalkAbout Stalk" au festival Dansem. En 2003, Ahmad participe à la création théâtrale et musicale "La Mer Intérieure, Voix-Algérie" de Frédérique Wolf-Michaux : la musique, sous la direction de Jean-Marc Montera, est improvisée à chaque représentation, créant ainsi un "théâtre sonore" qui répond et se fond au "théâtre visuel". La même année, Ahmad est invité au festival Nuit d'Hiver du GRIM (Groupe de Recherche et d'Improvisation Musicales), dirigé par Jean-Marc Montera : il y fait une prestation solo remarquée et un duo inattendu avec Pablo Cueco. En 2005, Ahmad participe à la création de "Opus Mêkhanê" à Limoges, une oeuvre pour orchestre de Gilles Colliard et Jean-Marc Montera, réunissant musique classique, contemporaine et improvisée.

Plus récemment, les deux musiciens marseillais se sont orientés vers une collaboration plus personnelle avec le projet DESPERATE MONKEYS, principalement en duo ou en trio avec des musiciens invités (Ed Hosdikian, André Jaume, Louis Sclavis...). Le duo est la forme où leur passé commun s'exprime totalement mais aussi celle qui laisse libre cours à toutes les expérimentations. Une musique énergique qui se nourrit de toutes celles qui donnent prise à la mixité et ne craignent pas de se confronter aux différences de toutes sortes.

JEAN-MARC MONTERA : guitares, objets, électronique
Co-fondateur et directeur artistique du GRIM, Jean-Marc Montera est issu du rock. Surnommé le « John Lee Hooker du noise », il exploite tout le registre des cordes amplifiées et acoustiques, résonances, percussions, distorsions, extensions et détournements en tous genres, évoquant un monde sonore abstrait. Depuis les années 1970, il multiplie les rencontres avec d'autres univers artistiques (créations théâtrales ou chorégraphiques, musiques de films). Il collabore notamment avec Fred Frith, Chris Cutler, Barre Phillips, Thurston Moore, Michel Doneda, Jean-François Pauvros et Lee Ranaldo.

AHMAD COMPAORÉ : batterie, percussions, sampler
D'origine égypto-burkinabé, Ahmad Compaoré confirme son talent singulier aux côtés de Fred Frith, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Barre Phillips, Camel Zekri ou la chorégraphe égyptienne Karima Mansour. Dans un souci permanent d'exploration et de découverte, il partage sa créativité entre danse, théâtre et cinéma. Deux fois lauréat Culturesfrance "Hors Les Murs", il a séjourné en Inde et au Japon dans le cadre de résidences de création. Hors de tout cloisonnement, il mène en parallèle les expériences les plus extrêmes dans la musique expérimentale et improvisée, le jazz et la fusion.