Hakim Hamadouche Trio

« Ce mélange malin de traditions arabes et arméniennes actualisées et de free-music déjantée vient bousculer avec bonheur le jeune jazz français particulièrement frileux en cette rentrée. » Les Inrockuptibles - Décembre 2000

Créé en 1995 à Marseille sous le nom ORIENTAL FUSION, ce trio est né de la volonté de réunir des individualités énergiques et spontanées autour de leurs racines orientales : l'Algérie, l'Egypte et l'Arménie. Trois traditions, trois exils, trois sensibilités qui dialoguent au fil du chant arabo-andalou de Hakim Hamadouche pour concevoir une musique incandescente entre free jazz, punk rock et chaâbi (blues algérien), avec de grands détours dans l'improvisation. Le rapprochement de ces trois cultures - aux frontières du jazz, du contemporain et de l'ethnique - aboutit en 2000 à l'album "Oriental Fusion" (label Transes Européennes) auquel participent Tom Cora et Barre Phillips, entre autres. Déroutant et puissant !

HAKIM HAMADOUCHE : mandoluth, voix
Né en Algérie, élevé à Marseille, Hakim Hamadouche est surtout connu pour être le joueur de mandoluth du chanteur de raï franco-algérien Rachid Taha avec lequel il collabore depuis 1991. Son jeu et son chant rauque évoquent les belles mélodies d'Afrique du Nord et ses rythmes orientaux. En 1995, il crée le trio Oriental Fusion avec Ahmad Compaoré et Ed Hosdikian. Ses autres collaborations - dans le jazz, le rock et les musiques du monde - incluent Lili Boniche, Patti Smith, Bill Laswell, Catherine Ringer, Brian Eno, Tricky et Les Têtes Raides.

AHMAD COMPAORÉ : batterie, percussions
D'origine égypto-burkinabé, Ahmad Compaoré confirme son talent singulier aux côtés de Fred Frith, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Barre Phillips, Camel Zekri ou la chorégraphe égyptienne Karima Mansour. Dans un souci permanent d'exploration et de découverte, il partage sa créativité entre danse, théâtre et cinéma. Deux fois lauréat Culturesfrance "Hors Les Murs", il a séjourné en Inde et au Japon dans le cadre de résidences de création. Hors de tout cloisonnement, il mène en parallèle les expériences les plus extrêmes dans la musique expérimentale et improvisée, le jazz et la fusion.

ED HOSDIKIAN : saxophone
Original, sagement sauvage et sans étiquette, le style de ce musicien est unique. Après des études classiques au Conservatoire de Marseille, Ed Hosdikian s'immerge dans l'univers des groupes de rock de la région, puis va s'exiler aux États-Unis où il travaillera le jazz à la célèbre Berklee School of Music. De retour en France, il retrouve ses racines grâce à la création en 1995 du trio Oriental Fusion. Il poursuit toutefois sa quête de rencontres et de partage en accompagnant des artistes comme Jacques Higelin, Michel Petrucciani, Nina Simone, Fred Frith, Jamaaladeen Tacuma et Youssou N'Dour.