Jarawa Quintet

JARAWA signifie « les étrangers » ou « les autres » dans la langue des Andamanais. C'est aussi le nom d'une tribu vivant sur un archipel au large de la Birmanie. Comme d'autres tribus décimées par les vagues d'acculturation forcée, certains ont pris leurs arcs et leurs flèches pour tirer sur les oiseaux de métal qui survolaient leurs villages. Mais lancer une flèche sur un avion qui passe n'est pas simplement un symbole, c'est une résistance en acte. Le refus de se soumettre aux points de vue qui nient l'autre - les autres - dans leur différence irréductible. Peut-on être un Jarawa en musique aujourd'hui ? Faut-il en devenir un alors que les ondes diffusent, tels des rouleaux compresseurs, des mélodies prêtes à l'emploi et des rythmes de douce anesthésie ?

Le trompettiste et compositeur Aymeric Avice a réuni quatre musiciens rencontrés tout au long de son parcours et qui l'ont marqué par leur engagement total et la maîtrise virtuose de leurs instruments respectifs. Dégagées de tout dogme et a priori en matière de musique improvisée, leurs cultures musicales, extrêmement larges, vont de la musique baroque au métal, du jazz au noise, du free à l'afrobeat. Elles portent la musique du quintet loin des expérimentations conceptuelles, vers des créations plus terriennes, telluriques, intenses et corporelles.

JARAWA QUINTET a été créé le 15 juillet 2017 au festival Jazz à Luz en partenariat avec le Tribu Festival (Dijon) et le festival Jazzdor (Strasbourg).

AYMERIC AVICE : trompette, laptop
Aymeric Avice débute la musique à l'âge de six ans à Cherbourg, puis dans les conservatoires des Xème et XXème arrondissements de Paris, et enfin au CNSM de Paris où il obtient un premier prix en 2006. Suite à sa rencontre à 17 ans avec Sunny Murray, il se passionne pour l'improvisation libre. Membre fondateur du trio Jean Louis (jazz métal) et du grand ensemble Radiation10, il a collaboré avec André Minvielle, Billy Hart, Charlie Haden, Akosh S., Han Bennink ou Christian Vander.

DAUNIK LAZRO : saxophone ténor & baryton
Influencé par Albert Ayler et Ornette Coleman, Daunik Lazro débute en 1975 aux côtés du contrebassiste américain Saheb Sarbib. En 1982, il entame une collaboration avec le contrebassiste Jean-Jacques Avenel. À la fin des années 80, il forme un trio avec Michel Doneda et Lê Quan Ninh. Il enregistre plusieurs albums avec le saxophoniste américain Joe McPhee. Pionnier du jazz européen, on a pu l'entendre avec Jac Berrocal, Evan Parker, Joëlle Léandre, Raymond Boni ou Jean-François Pauvros.

JASPER STADHOUDERS : guitare électrique
Guitariste et bassiste basé à Amsterdam, Jasper Stadhouders se produit sur scène depuis l'âge de huit ans. Membre actif de la scène improvisée internationale, il est co-fondateur du groupe Cactus Truck et membre de divers groupes comme Spinifex ou Lily’s Déjà Vu. Il travaille également dans les domaines de la danse et du théâtre. Il a notamment joué avec Han Bennink, Paal Nilssen-Love, Noel Redding, Jim Black, Andrew D'Angelo, Terrie Ex et Andy Moor.

AHMAD COMPAORÉ : batterie, percussions
D'origine égypto-burkinabé, Ahmad Compaoré confirme son talent singulier aux côtés de Fred Frith, Marc Ribot, Jamaaladeen Tacuma, Barre Phillips, Camel Zekri ou la chorégraphe égyptienne Karima Mansour. Deux fois lauréat Culturesfrance "Hors Les Murs", il a séjourné en Inde et au Japon dans le cadre de résidences de création. Hors de tout cloisonnement, il mène en parallèle les expériences les plus extrêmes dans la musique expérimentale et improvisée, le jazz et la fusion.

JEAN-PHILIPPE MOREL : contrebasse
Virtuose de la contrebasse, Jean-Philippe Morel est aussi un compositeur de talent. Musicien autodidacte, il débute son apprentissage entre le CNCM de Nancy, le CNSM de Paris et divers groupes jazz, rock ou métal. Il est porteur de projets captivants comme les formations United Colors of Sodom, Dr Knock et le label madRecordz. Refusant les étiquettes stylistiques, il a joué avec Tom Cora, Martial Solal, Philippe Gleizes, Archie Shepp, Médéric Collignon, Akosh S. et Noël Akchoté.